Réalisations et rayonnement

de 1999 à aujourd’hui

Les réalisations du projet Défi Enfant sont nombreuses et difficiles à comptabiliser. En voici quelques-unes qui ont marqué l’histoire et traversé le temps…

LES  PROJETS D’ACTION COMMUNAUTAIRE :

Un projet d’action communautaire, c’est une action concertée dans le milieu en lien avec un thème choisi. C’est une action commune, proposée et ajustée à différents groupes de la communauté, tels que les écoles, les différents organismes communautaires (Maison des jeunes, groupe de femmes, groupe en santé mentale, association des personnes handicapée, …), le CLSC, etc. En voici quelques exemples :

2002-2003 : Projet « Livre ouvert… se lire entre les lignes »

À travers la fabrication d’un grand livre ouvert collectif, ce sont 416 personnes provenant de 5 municipalités différentes, qui ont témoigné de leur fierté d’eux-mêmes et de ceux qui les entourent.


2003-2004 : Projet « Bâtir ensemble… »

Fabrication collective d’une petite maison en bardeaux sur laquelle 400 personnes ont témoigné, par des écrits ou des dessins, toute l’importance des valeurs et de la famille.

2004-2005 : Projet « La place que l’on donne aux enfants… le cercle magique » 

Vingt-deux groupes ont été visités et sensibilisés à la place que l’on donne aux enfants, dont quinze ont répondu à la proposition de créer un mandala, miroir d’un message partagé à la communauté. Ces mandalas ont été exposés dans les vitrines des commerçants et les espaces publics de Brandon pendant la Semaine québécoise des familles.

2005-2006 : Projet « La place que l’on donne aux enfants… le cercle magique » – AN 2

À partir des mandalas réalisés, 5 « coups d’cœur » ont été sélectionnés et utilisés, comme support visuel, dans la création de cartes postales qui ont été diffusées à travers la province au cours de 5 moments privilégiés durant l’année. Plus de 2 000 personnes ont été directement impliqués par ce projet.

2006-2007 : Projet « Soutenir les parents… c’est les aider à prendre soin des enfants »

C’est à travers la création d’une mosaïque géante, en forme de tortue, symbole du Comité Défi Enfant, que toute la communauté de Brandon a été invitée à réfléchir sur les retombées positives des gestes posés dans le but de soutenir les parents.

2008-2009 : Projet « Mûrs d’expressions »

Préoccupés par le langage violent utilisé couramment dans la communauté, un projet portant sur le thème du respect et de l’approche de communication non violente a été mis en place. Notre proposition : créer un « Mûr d’expressions » dans différents milieux de vie afin de reconnaître les gestes et les moyens qui favorisent la mise en place d’un climat empreint de respect entre chacun de nous. Quatorze milieux de Brandon ont été visités. Au total, huit « Mûrs d’expressions » ont été créés.

En 2010-2011 : Projet « Doux-doux » pour le respect

Plus de 400 jeunes ont confectionné des drapeaux d’engagement sur leur rôle en contexte d’intimidation à l’occasion de la Journée Nationale de l’Enfant. Forts de leur exemple, les partenaires de la communauté se sont aussi questionné sur leur rôle comme adulte lorsque survient des situations de violence. Ils ont réalisé à leur tour des drapeaux-engagements. Cousus ensemble, les engagements des jeunes, entourés de ceux de la communauté, ont permis de créer de grandes courtepointes qui circulent ensuite dans les différents milieux qui en font la demande.

En 2013-2014 et 2015-2016 : Citations d’enfants

Le Comité Défi Enfant, en partenariat avec les municipalités, les commerces et les élèves de la région, mettent les droits et responsabilités des enfants au cœur d’un projet inspiré par Les Donneurs, collectif d’écrivains de Lanaudière.

C’est avec la collaboration des enseignants que les élèves se sont fait petits écrivains pour mettre en mots leur réflexion. À l’édition 2013-2014 sur le sujet des droits et responsabilités des enfants et en 2015-2016, sous le thème : Les rêves ne s’enseignent pas, ils se cultivent et se vivent !

Pour exposer leur belle créativité, leurs phrases, composées dans le cadre de ce projet, se retrouvent dans les vitrines des commerces et organismes des municipalités de St-Gabriel, St-Damien,  St-Didace et Mandeville.

Depuis 2009 : Journée Nationale de l’enfant

Depuis 2009, le Comité organise des actions entourant la Journée nationale de l’enfant en novembre de chaque année. Réalisée en partenariat avec le milieu scolaire et les organismes du milieu, des démarches ont donnée lieu à des marches locales dans les rue des villages du petit Brandon. En moyenne, ce sont près de 500 enfants, citoyens et organisations qui sont descendus dans la rue chaque année afin de demander une société sans violence.

LA MISE EN PLACE D’ACTIVITÉS DE FORMATION :

En 2008 : Journée régionale de formation en prévention de la violence faite aux enfants

Dans le but d’agir sur un certain nombre de constats, dont le manque de liens entre les personnes entourant les enfants et le manque de connaissances et de moyens pour prévenir les situations de violence, de négligence ou d’agression sexuelle envers les jeunes, il y a eu l’organisation, en avril 2008, d’une journée régionale de formation interpellant des intervenants de divers secteurs d’activités de la région (institutionnels en santé et services sociaux, scolaire, petite enfance, municipal, loisirs, communautaires) afin de les outiller et les inviter à mettre en place, dans chacun de leur milieu respectif, une politique de prévention et d’intervention en matière de sécurité et de développement des enfants et des adolescent(e)s.

En 2008, 2009 et 2011 : Atelier portant sur le guide du signalant

Afin de répondre aux besoins des différents acteurs du milieu nous avons, en collaboration avec les Centres jeunesse de Lanaudière, offert 4 ateliers portant sur le guide du signalant et ainsi outillé une centaine d’intervenants, de tous secteurs confondus (CPE, réseau de la santé, milieu communautaire, municipal…). Suite à ces ateliers, les différents milieux de la région de Lanaudière ont aussi organisé des formations sur mesure.

En 2010 : Formation « L’abus, la négligence, l’agression sexuelle envers les enfants… si on s’en parlait ? »

Offerte à Beauport à une douzaine de participants provenant de différents groupes financés par l’Agence de Santé Publique du Canada. Cette formation aura permis aux participants d’identifier les principaux obstacles pour contrer les situations d’abus, de négligence et d’agression sexuelle, de les outiller à reconnaître des indices qui peuvent les aider à savoir si un enfant est en situation de négligence, de les sensibiliser à l’importance de mettre en place une politique de prévention et d’aborder le protocole d’intervention.

En 2011 : Formation sur l’intimidation

Offerte aux intervenants confrontés à des situations d’intimidation vécues par des jeunes afin d’avoir plus d’outils pour mieux comprendre et mieux agir. L’organisme Avenue Justice Alternative a élaboré le contenu en partenariat avec la Commission scolaire des Affluents pour répondre aux questions sur l’intervention auprès des jeunes victimes, des agresseurs ou des témoins.

En 2012 : Formation sur la confidentialité

Offerte aux intervenants du Comité, par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, afin de connaître les règles prescrites dans les différentes lois en matière de secret professionnel et de confidentialité.

Cliquez ici pour en savoir plus à propos des outils et formations du Comité Défi Enfant.

Une expertise reconnue

En 2008, le Comité Défi Enfant a été choisi pour présenter ses outils lors des journées de formation en prévention de la criminalité du Ministère de la Sécurité Publique du Québec.

En 2009, l’expertise du Comité Défi Enfant est utilisée pour réaliser, durant 2 années, un projet régional de prévention des abus, de la négligence et des agressions sexuelles envers les enfants et les adoles- cents, par la mobilisation et la sensibilisation des acteurs des 6 MRC de la région de Lanaudière.

En 2009, présentation de l’atelier « La sécurité et le développement, atteindre nos objectifs autrement » dans le cadre de la conférence nationale en santé et petite enfance « S’enrichir d’un océan à l’autre », soutenue par l’Agence de santé publique du Canada.

Divers groupes, tant au niveau régional, provincial que national, ont fait l’acquisition des outils élaborés par le Comité Défi Enfant. Certains d’entre eux ont même manifesté l’intention de les adapter à la réal- ité de leur milieu.

Le Réseau Enfant-Retour a fait la promotion de la politique de prévention et d’intervention à travers certains de ses ateliers.

LES PRIX ET RECONNAISSANCES :

Le Comité Défi Enfant, ainsi que les projets et outils qui en sont issus, ont été l’objet de nombreux prix et marques de reconnaissance. En voici quelques exemples :

2002 : Prix « Droits et libertés » de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec, en guise de reconnaissance de sa contribution remarquable à la promotion des droits et libertés de la personne au Québec.

2004 : 1er prix, en intervention sociale, de la Fondation Charles Coderre.

2004 : Mention d’honneur au Prix d’Excellence du Réseau de la santé et des services sociaux dans la catégorie prévention, promotion et protection de la santé et du bien-être.

2012 : Finaliste provincial au Prix Partenariat du Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec.

DES CHANGEMENTS ET DES ENGAGEMENTS SUR LE TERRAIN

Depuis les débuts du projet, des « multiplicateurs », toujours plus nombreux, sensibilisent la communauté au bien-être et à la sécurité des enfants. Nous voyons des gens en marche, des initiatives précises à l’intérieur des organisations, des gens qui ont participé à des ateliers, à des rencontres, à des activités ou qui ont été sensibilisés par les campagnes médiatiques et les publipostages et qui en parlent autour d’eux.

Issu du Comité Défi Enfant, le groupe communautaire Enfance Libre Lanaudière vise à prévenir les différentes formes de violence faites aux enfants en offrant des ateliers d’informations et de sensibilisation aux enfants, aux parents et aux intervenants du milieu.

En 2007-2008, Cible Famille Brandon participe à l’élaboration de la politique familiale de Ville Saint-Gabriel et y fait inscrire comme action la mise en place d’une politique de prévention en matière de sécu- rité des enfants.

Depuis 2009, près de 400 jeunes s’engagent à la non-violence et marchent, annuellement, dans le cadre de la Journée nationale de l’enfant.

En 2012, Cible Famille Brandon accompagne une dizaine d’organisations (école, municipalités, organismes), afin d’élaborer une politique de prévention, concertée dans Brandon, en matière d’agression sexuelle et de toute forme de violence envers les enfants : Notre engagement du cœur.

UN RAYONNEMENT À L’ÉCHELLE DE NOS AMBITIONS…

Diffusion mondiale de cartes postales réalisées dans le cadre d’un des projets d’action communautaire : « La place que l’on donne aux enfants ».

Rayonnement médiatique local, régional et provincial des activités issues du Comité, dans les journaux, à la télévision ou à la radio communautaire.

Engagement de dix-huit députés à l’Assemblée Nationale du 24 novembre 2009 suite aux engagements d’élèves des écoles secondaire de l’Érablière et de Bermon pris lors de la Journée Nationale de l’Enfant cette  même année.


Retour au menu précédent